Skip to Content

En cette période, nous sommes de tout cœur avec les personnes touchées par la maladie à coronavirus (COVID-19) partout dans le monde.

Comme n’importe quelle famille, nous restons solidaires et nous sommes là pour vous.

Nous continuons donc à fabriquer de façon sécuritaire et avec le plus grand soin les produits essentiels sur lesquels comptent nos collectivités. Sur le terrain, nous avons mis en place les mesures de précaution rigoureuses des experts locaux et mondiaux afin d’assurer la sécurité de nos employés. Nous sommes reconnaissants envers tous les employés de Saputo qui font preuve d’un enthousiasme et d’un dévouement inépuisables en cette période sans précédent.Lire la suite

NOUVELLES

Résultats financiers du troisième trimestre de l’exercice 2021 clos le 31 décembre 2020

02/04/2021 18:11 UTC

Produits de 3,763 milliards de dollars, en baisse de 3,3 %
BAIIA ajusté de 431,1 millions de dollars, en hausse de 3,4 %
Bénéfice net de 209,8 millions de dollars, en hausse de 6,1 %
Bénéfice net ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles
liées aux acquisitions d’entreprises de 227,8 millions de dollars, en baisse de 0,6 %

MONTRÉAL, 04 févr. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Saputo inc. (TSX: SAP) (Saputo ou la Société) a divulgué aujourd’hui ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021, clos le 31 décembre 2020. À moins d’avis contraire, tous les montants inclus dans ce communiqué de presse sont exprimés en dollars canadiens (CAD) et sont présentés conformément aux Normes internationales d’information financière (IFRS).

  • Les produits ont totalisé 3,763 milliards de dollars, en baisse de 127,9 millions de dollars, ou 3,3 %.
  • Le BAIIA ajusté* s’est élevé à 431,1 millions de dollars, en hausse de 14,1 millions de dollars, ou 3,4 %.
  • Le bénéfice net a totalisé 209,8 millions de dollars et le BPA** (de base et dilué), 0,51 $, en hausse comparativement à 197,8 millions de dollars et à un BPA (de base et dilué) de 0,49 $ et de 0,48 $.
  • Le bénéfice net ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises* a totalisé 227,8 millions de dollars, comparativement à 229,1 millions de dollars et le BPA** (de base et dilué) correspondant s’est établi à 0,56 $ et à 0,55 $, comparativement à 0,56 $.
(en millions de dollars canadiens (CAD), sauf les données par action)
(non audité)Pour les périodes de trois mois
closes les 31 décembre
Pour les périodes de neuf mois
closes les 31 décembre
 2020201920202019
Produits3 762,93 890,810 855,911 224,8
BAIIA ajusté*431,1417,01 168,11 169,4
Bénéfice net209,8197,8522,5494,1
Bénéfice net ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises*227,8229,1591,1607,1
Bénéfice net par action    
De base0,510,491,281,24
Dilué0,510,481,271,23
Bénéfice net par action ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises*    
De base0,560,561,441,53
Dilué0,550,561,441,52
* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
  • Le changement de la demande des consommateurs en raison de la pandémie de COVID-19 a continué d’avoir une incidence sur tous les secteurs de la Société, à divers degrés. Au cours du trimestre, les volumes de ventes ont, dans l’ensemble, atteint des niveaux similaires à ceux de la période correspondante de l’exercice précédent, la Société ayant bénéficié de la hausse des volumes de ventes dans les segments de détail et industriel, malgré la baisse des volumes de ventes dans le segment des services alimentaires.
    • Les facteurs du marché aux États-Unis** ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté d’environ 34 millions de dollars. La baisse des volumes de ventes dans le Secteur USA a eu une incidence sur l’efficience et l’absorption des frais fixes.
    • Dans le Secteur Canada, l’incidence positive continue de l’augmentation des volumes de ventes dans le segment de détail a plus que compensé l’incidence de la baisse des volumes de ventes dans le segment des services alimentaires.
    • Le Secteur International a bénéficié de la hausse de la disponibilité du lait et de l’apport de l’entreprise de fromages de spécialité acquise auprès de Lion Dairy & Drinks Pty Ltd (l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité) pour le trimestre complet.
    • Le Secteur Europe a bénéficié d’une hausse des volumes de ventes dans le segment de détail.
    • La baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers a eu une incidence négative sur les produits et le BAIIA ajusté.
  • Le conseil d’administration a approuvé un dividende de 0,175 $ l’action, payable le 26 mars 2021 aux actionnaires ordinaires inscrits le 16 mars 2021.

* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021.

Nominations à l’équipe de direction

La Société accueille Mme Lyne Castonguay à titre de présidente et chef de l’exploitation déléguée, Division Produits laitiers (USA) à compter du 5 février 2021. Mme Castonguay relèvera de M. Carl Colizza, président et chef de l’exploitation, (Amérique du Nord) et Division Produits laitiers (USA). Dans la prochaine année, M. Colizza assurera la transition de la direction de la Division Produits laitiers (USA) vers Mme Castonguay, pour se concentrer sur son rôle stratégique à titre de président et chef de l’exploitation (Amérique du Nord). Auparavant, Mme Castonguay a œuvré au sein de la haute direction d’un important détaillant canadien du secteur de l’alimentation et a aussi tenu des rôles de direction auprès d’un détaillant de premier plan tant au Canada qu’aux États-Unis.

La Société est également heureuse d’annoncer la nomination de M. Marcelo Cohen à titre de président et chef de l’exploitation, Division Produits laitiers (Argentine) à compter du 1er avril 2021. Il continuera de relever de M. Kai Bockmann, président et chef de l’exploitation, Saputo inc. et Secteur International. M. Cohen s’est joint à la Société en 2003 et occupe le poste de vice-président principal, opérations, Division Produits laitiers (Argentine) depuis 2015.

Renseignements supplémentaires

Pour des renseignements supplémentaires, veuillez consulter les états financiers consolidés intermédiaires résumés et les notes afférentes, et le rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice 2021. Ces documents sont disponibles sur SEDAR sous le profil de la Société à l’adresse www.sedar.com et dans la section « Investisseurs » du site Web de la Société, à l’adresse suivante : www.saputo.com.

Conférence téléphonique

Une conférence téléphonique afin de discuter des résultats du troisième trimestre de l’exercice 2021 aura lieu le jeudi 4 février 2021 à 14 h 30, heure de l’Est. Le numéro à composer afin de participer à cette conférence téléphonique est le 1-800-941-4658. Afin d’assurer votre participation, veuillez s’il vous plaît signaler ce numéro cinq minutes avant le début de la conférence.

Pour écouter cet appel via Internet, veuillez-vous rendre à l’adresse suivante : http://www.gowebcasting.com/11053.   

Pour ceux qui ne pourront participer, un enregistrement de la conférence sera disponible pour écoute jusqu’à 23 h 59 le jeudi 11 février 2021. Pour accéder à cet enregistrement, veuillez signaler le 1-800-997-6910, code d’accès 21989605. La webdiffusion sera archivée sur le site Web de Saputo, dans la section « Investisseurs » sous la rubrique « Calendrier des événements » à l’adresse www.saputo.com.

À propos de Saputo

Saputo produit, met en marché et distribue une vaste gamme de produits de la meilleure qualité, notamment du fromage, du lait nature, des produits laitiers et de la crème ayant une durée de conservation prolongée, des produits de culture bactérienne et des ingrédients laitiers. Saputo est parmi les dix plus grands transformateurs laitiers au monde, un principal fabricant de fromage et transformateur de lait nature et de crème au Canada, le plus important transformateur laitier en Australie et le deuxième plus important en Argentine. Aux États-Unis, la Société est l’un des trois plus grands fabricants de fromage et l’un des plus grands fabricants de produits laitiers ayant une durée de conservation prolongée et de culture bactérienne. Au Royaume-Uni, Saputo est le plus grand fabricant de fromages de marque et l’un des plus importants fabricants de tartinades laitières. Les produits de Saputo sont vendus dans plusieurs pays sous des marques phares ainsi que sous des marques privées. Saputo inc. est une société publique et ses actions sont cotées à la Bourse de Toronto sous le symbole « SAP ».

Ligne média
1-514-328-3141 / 1-866-648-5902

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué contient des énoncés qui constituent des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable. Ces énoncés prospectifs portent notamment sur les objectifs de la Société, ses perspectives, ses projets commerciaux, ses stratégies, ses convictions, ses projets, ses attentes, ses cibles, ses engagements et ses buts, y compris sa capacité à atteindre ces cibles, engagements et buts, et comprennent des énoncés qui ne sont pas des faits historiques. Les énoncés prospectifs se reconnaissent à l’emploi de termes comme « pouvoir », « devoir », « croire », « prévoir », « planifier », « s’attendre à », « avoir l’intention de », « anticiper », « estimer », « projeter », « objectif », « continuer », « proposer », « viser », « s’engager », « assumer », « prédire », « chercher à », « potentiel » ou « cibler », dans leur forme affirmative ou négative, à l’emploi du conditionnel ou du futur ou à l’emploi d’autres termes semblables. À l’exception des énoncés de faits historiques, tous les énoncés qui figurent dans le présent communiqué peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la législation en valeurs mobilières applicable.

De par leur nature, les énoncés prospectifs sont exposés à un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les résultats réels peuvent différer considérablement de ceux indiqués ou prévus dans ces énoncés prospectifs, ou sous-entendus par ceux-ci. Par conséquent, la Société ne peut garantir que les énoncés prospectifs se réaliseront et elle prévient le lecteur que ces énoncés prospectifs ne constituent en aucune façon des énoncés de faits historiques ni des garanties quant au rendement futur. Les hypothèses, les attentes et les estimations qui ont servi à la préparation des énoncés prospectifs et les risques et incertitudes qui pourraient entraîner un écart important entre les résultats réels et les attentes actuelles sont exposés dans les documents de la Société déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, notamment à la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion daté du 4 juin 2020, qui peut être consulté sur SEDAR, sous le profil de la Société, au www.sedar.com.

Ces risques et incertitudes comprennent notamment : la responsabilité du fait des produits; la pandémie de COVID­19; la disponibilité des matières premières (y compris en raison des changements climatiques ou de conditions météorologiques extrêmes) et les variations de prix qui en découlent, ainsi que la capacité de la Société à transférer ces augmentations, le cas échéant, à ses clients dans des conditions de marché concurrentielles; la fluctuation des prix de ses produits dans les pays où elle exerce ses activités, ainsi que sur les marchés internationaux, lesquels prix sont fondés sur les niveaux de l’offre et de la demande pour les produits laitiers; l’environnement hautement concurrentiel dans l’industrie laitière; le regroupement de la clientèle; la concentration des fournisseurs; l’interruption imprévue des activités; l’environnement économique; l’évolution de la législation et de la réglementation en matière d’environnement; les cybermenaces et autres risques informatiques liés à l’interruption des activités, à la confidentialité et à l’intégrité des données; la capacité de la Société à trouver, à attirer et à retenir des personnes qualifiées; l’incapacité d’intégrer adéquatement des entreprises acquises en temps utile et de manière efficace; la variation des tendances de consommation. La capacité de la Société à atteindre ses objectifs, engagements et buts en matière d’environnement dépend, entre autres, de la capacité de la Société à accéder à toutes les technologies nécessaires et à les mettre en œuvre pour atteindre ses objectifs, engagements et buts; l’évolution et la performance des technologies et des innovations technologiques, ainsi que l’utilisation et l’évolution futures de la technologie et les résultats futurs attendus connexes; la réglementation environnementale.

Les énoncés prospectifs sont fondés sur les estimations, les attentes et les hypothèses actuelles de la direction en ce qui concerne, entre autres, les produits et les charges prévus, l’environnement économique, industriel, concurrentiel et réglementaire dans lequel la Société exerce ses activités ou qui serait susceptible d’avoir une incidence sur ses activités, sa capacité à attirer et à conserver des clients et des consommateurs, son rendement en matière d’environnement, ses efforts en matière de développement durable, l’efficacité de ses initiatives en matière d’environnement et de durabilité, la disponibilité et le coût du lait et des autres matières premières et l’approvisionnement en énergie, ses coûts d’exploitation, le prix de ses produits finis sur les différents marchés où elle exerce ses activités et les effets de la pandémie de COVID-19. La direction estime que ces estimations, attentes et hypothèses sont raisonnables à la date des présentes, et sont intrinsèquement assujetties à d’importantes incertitudes et éventualités commerciales, économiques, concurrentielles et autres concernant des événements futurs, y compris la durée et la gravité de la pandémie de COVID-19, et sont donc sujettes à changement par la suite. Les énoncés prospectifs ont pour but de fournir aux actionnaires de l’information au sujet de la Société, notamment son évaluation des futurs plans financiers, et ils peuvent ne pas convenir à d’autres fins. Il ne faut pas accorder une importance indue aux énoncés prospectifs, qui valent uniquement à la date où ils sont faits.

Tous les énoncés prospectifs qui figurent aux présentes ne sont valables qu’à la date des présentes ou à la date spécifique de ces énoncés prospectifs. À moins que la législation en valeurs mobilières l’exige, Saputo ne s’engage nullement à mettre à jour ou à réviser les énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, qu’elle peut faire ou qui peuvent être faits, pour son compte, à l’occasion, à la suite d’une nouvelle information, d’événements à venir ou autrement. Tous les énoncés prospectifs qui figurent aux présentes sont donnés expressément sous réserve de la présente mise en garde.

RÉSULTATS CONSOLIDÉS

La Société présente ses activités selon quatre secteurs : Canada, USA, International et Europe. Le Secteur Canada comprend la Division Produits laitiers (Canada), le Secteur USA, la Division Produits laitiers (USA), le Secteur International, la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Produits laitiers (Argentine) et le Secteur Europe, la Division Produits laitiers (Royaume-Uni).

Les produits consolidés pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020 ont totalisé 3,763 milliards de dollars, en baisse de 127,9 millions de dollars, ou 3,3 %, comparativement à 3,891 milliards de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Depuis le début de l’exercice 2021, la Société a été touchée par le changement de la demande des consommateurs découlant de la pandémie de COVID-19. Les volumes de ventes ont, dans l’ensemble, atteint des niveaux similaires à ceux de la période correspondante de l’exercice précédent, la Société ayant bénéficié de la hausse des volumes de ventes dans les segments de détail et industriel, malgré la baisse des volumes de ventes dans le segment des services alimentaires. La baisse des produits a principalement été enregistrée dans le Secteur USA, en raison de la grande proportion que représentent ses activités relatives aux services alimentaires. Elle s’explique aussi par la baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers. Les volumes de ventes additionnels sur les marchés de l’exportation de la Société ont eu une incidence positive sur les produits, malgré les diverses restrictions imposées par les gouvernements tout au long du trimestre. L’effet combiné de la hausse du prix moyen du bloc** et de la baisse du prix moyen du beurre** s’est traduit par une augmentation des produits d’environ 30 millions de dollars. Les produits ont aussi bénéficié de l’augmentation des prix de vente sur le marché national du Secteur Canada découlant de la hausse du coût de la matière première, le lait. L’incidence combinée de la fluctuation du peso argentin et du dollar australien par rapport au dollar américain sur les marchés de l’exportation a eu un effet positif sur les produits. L’inclusion de l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité dans le Secteur International pour le trimestre complet, comparativement à un apport sur neuf semaines pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, s’est aussi traduite par une augmentation des produits. Enfin, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien s’est traduite par une baisse des produits d’environ 75 millions de dollars.

Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, les produits ont totalisé 10,856 milliards de dollars, en baisse de 368,9 millions de dollars, ou 3,3 %, comparativement à 11,225 milliards de dollars à la période correspondante de l’exercice précédent. Le changement de la demande des consommateurs à l’échelle mondiale découlant de la pandémie de COVID-19 a eu une incidence négative sur les volumes de ventes dans le segment des services alimentaires, surtout dans le Secteur USA, bien que contrebalancée en partie par la hausse des volumes de ventes dans les segments de détail et industriel. Les volumes de ventes additionnels dans les marchés de l’exportation de la Société ont eu une incidence positive sur les produits, malgré les diverses restrictions imposées par les gouvernements tout au long de la période. La baisse des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers a toutefois eu une incidence négative sur les produits. L’augmentation des prix de vente sur le marché national du Secteur Canada et du Secteur International, découlant de la hausse du coût de la matière première, le lait, a eu une incidence positive sur les produits. L’effet combiné de la hausse du prix moyen du bloc et de la baisse du prix moyen du beurre s’est traduit par une diminution des produits d’environ 7 millions de dollars. Dans le Secteur International, l’incidence combinée de la fluctuation du peso argentin et du dollar australien par rapport au dollar américain sur les marchés de l’exportation a eu un effet positif sur les produits. L’apport de l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité dans le Secteur International et de l’acquisition de Dairy Crest Group plc (acquisition de Dairy Crest) dans le Secteur Europe pour la période complète, par rapport à un apport partiel pour la période correspondante de l’exercice précédent, a eu une incidence positive sur les produits. Enfin, la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien s’est traduite par une baisse des produits d’environ 58 millions de dollars.

** Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021.

Le BAIIA ajusté consolidé* pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020 a totalisé 431,1 millions de dollars, en hausse de 14,1 millions de dollars, ou 3,4 %, comparativement à 417,0 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Dans un marché des produits laitiers volatil, les facteurs du marché aux États-Unis** ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté d’environ 34 millions de dollars, alors que la relation défavorable entre les prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers et le coût de la matière première, le lait, a eu une incidence négative sur le BAIIA ajusté. À la suite du changement de la demande des consommateurs, la hausse des volumes de ventes dans les segments de détail et industriel a eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté, ce qui n’a pas contrebalancé en totalité l’incidence négative de la baisse des volumes de ventes dans le segment des services alimentaires sur l’efficience et l’absorption des frais fixes, particulièrement dans le Secteur USA. Dans le Secteur International, l’amélioration de l’efficience découlant de la disponibilité accrue du lait a eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. L’inclusion de l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité pour le trimestre complet, comparativement à un apport sur neuf semaines pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent, a aussi eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. La baisse des frais d’administration a eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté, en raison de la réduction des voyages d’affaires non essentiels, d’une diminution des activités promotionnelles et d’autres initiatives dans le contexte de la pandémie de COVID-19. L’incidence de la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien sur le BAIIA ajusté a été négligeable.

Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, le BAIIA ajusté consolidé a totalisé 1,168 milliard de dollars, en baisse de 1,3 million de dollars, ou 0,1 %, comparativement à 1,169 milliard de dollars à la période correspondante de l’exercice précédent. La baisse générale des volumes de ventes a eu une incidence négative sur l’efficience et l’absorption des frais fixes, particulièrement dans le Secteur USA. Dans le marché des produits laitiers extrêmement volatil, les facteurs du marché aux États-Unis ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté d’environ 61 millions de dollars, alors que la relation défavorable entre les prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers et le coût de la matière première, le lait, a eu une incidence négative. La hausse des volumes de ventes et l’amélioration de l’efficience dans le Secteur International, découlant de la disponibilité accrue du lait, de même que la hausse des volumes de ventes dans le segment de détail dans le Secteur Canada et le Secteur Europe ont eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. L’apport de l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité et de l’acquisition de Dairy Crest pour la période complète, par rapport à un apport partiel pour la période correspondante de l’exercice précédent, a aussi eu une incidence positive sur le BAIIA ajusté. L’interdiction des voyages d’affaires non essentiels, la diminution des activités promotionnelles et d’autres initiatives dans le contexte de la pandémie de COVID-19 ont atténué les incidences négatives sur le BAIIA ajusté de la hausse des coûts d’exploitation, y compris les coûts liés aux stocks additionnels d’équipement de protection individuelle pour les employés et à une main-d’œuvre non productive. L’incidence de la fluctuation des devises par rapport au dollar canadien sur le BAIIA ajusté a été négligeable.

Les coûts d’exploitation consolidés excluant les amortissements, la réévaluation des stocks à la suite d’une acquisition d’entreprise et les coûts de restructuration pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020 ont totalisé 3,332 milliards de dollars, en baisse de 142,0 millions de dollars, ou 4,1 %, comparativement à 3,474 milliards de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette diminution cadre avec la baisse des produits décrite ci-dessus, ainsi que la volatilité du marché des produits laitiers, qui, ensemble, ont contribué à la baisse du coût des matières premières et matières consommables utilisées. Les charges au titre des salaires et des avantages du personnel ont augmenté en raison des hausses salariales et de l’inclusion de l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité pour le trimestre complet, comparativement à un apport de neuf semaines pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, les coûts d’exploitation excluant les amortissements, la réévaluation des stocks à la suite d’une acquisition d’entreprise et les coûts de restructuration ont totalisé 9,688 milliards de dollars, en baisse de 367,6 millions de dollars, ou 3,7 %, comparativement à 10,055 milliards de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent. Cette diminution cadre avec la baisse des produits décrite ci-dessus, ainsi que l’extrême volatilité du marché des produits laitiers, qui, ensemble, ont contribué à la baisse du coût des matières premières et matières consommables utilisées. Les charges au titre des salaires et des avantages du personnel ont augmenté en raison des hausses salariales et de l’apport de l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité et de l’acquisition de Dairy Crest pour la période complète, par rapport à un apport partiel pour la période correspondante de l’exercice précédent.

* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
** Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021.

Les amortissements pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020 ont totalisé 128,5 millions de dollars, en hausse de 6,7 millions de dollars, comparativement à 121,8 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, la dotation aux amortissements s’est élevée à 380,2 millions de dollars, en hausse de 40,8 millions de dollars, comparativement à 339,4 millions de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent. Ces hausses étaient essentiellement attribuables aux amortissements additionnels liés aux récentes acquisitions et aux entrées d’immobilisations corporelles, qui ont augmenté le nombre d’actifs amortissables.

Au deuxième trimestre de l’exercice 2021, la Société a réalisé un profit à la cession d’actifs de 6,2 millions de dollars (4,6 millions de dollars après impôt) lié à la vente d’une installation du Secteur Canada.

La perte de valeur des immobilisations incorporelles pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes le 31 décembre 2020 a totalisé néant et 19,0 millions de dollars, respectivement. Cette charge se rapporte à la décision prise par la Société de retirer le nom de la marque de fromage COON de son portefeuille de marques australiennes, dans le cadre d’un engagement à faire sa part dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes.

La réévaluation des stocks à la suite d’une acquisition d’entreprise pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes le 31 décembre 2019 s’était chiffrée à néant et à 40,1 millions de dollars, respectivement, comparativement à néant pour l’exercice considéré. Cette réévaluation se rapportant à l’acquisition de Dairy Crest découlait de la valeur ajoutée attribuée aux stocks acquis dans le cadre de la répartition du prix d’achat, et a été amortie en totalité au cours de l’exercice 2020.

Les coûts d’acquisition et de restructuration pour les périodes de trois mois et de neuf mois closes le 31 décembre 2019 s’étaient chiffrés à 9,4 millions de dollars et à 32,2 millions de dollars, respectivement, montants qui avaient été principalement engagés pour l’acquisition de Dairy Crest et l’acquisition de l’entreprise de fromages de spécialité, comparativement à néant pour l’exercice considéré.

Les charges financières pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020 ont totalisé 25,5 millions de dollars, en baisse de 1,3 million de dollars, ou 4,9 %, comparativement à 26,8 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Cette baisse comprend une diminution de 5,8 millions de dollars des charges d’intérêts principalement attribuable à une baisse des taux d’intérêt, et une diminution de 4,5 millions de dollars du profit lié à l’hyperinflation découlant de l’indexation des actifs et passifs non monétaires. Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, les charges financières se sont élevées à 73,4 millions de dollars, soit une diminution de 16,4 millions de dollars, ou 18,3 %, comparativement à 89,8 millions de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent. Cette baisse comprend une diminution de 21,1 millions de dollars des charges d’intérêts principalement attribuable à une baisse du niveau d’endettement à long terme et à une baisse des taux d’intérêt, et à une diminution de 4,7 millions de dollars du profit lié à l’hyperinflation.

L’impôt sur le résultat pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020 a totalisé 67,3 millions de dollars, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 24,3 %, comparativement à 23,6 % pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Au cours des périodes de trois mois closes le 31 décembre 2020 et le 31 décembre 2019, la Société a comptabilisé une économie d’impôt se rapportant à un ajustement fiscal lié à l’inflation conformément à la loi fiscale en Argentine. Compte non tenu de l’incidence de cet ajustement fiscal lié à l’inflation pour les deux périodes, les taux d’imposition effectifs pour les périodes de trois mois closes le 31 décembre 2020 et le 31 décembre 2019 auraient été de 26,0 % et de 26,2 %, respectivement.

L’impôt sur le résultat pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020 a totalisé 179,2 millions de dollars, ce qui représente un taux d’imposition effectif de 25,5 %, comparativement à 26,0 % pour la période correspondante de l’exercice précédent. Au cours de la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, la Société a comptabilisé une charge pour perte de valeur des immobilisations incorporelles et une économie d’impôt se rapportant à un ajustement fiscal lié à l’inflation conformément à la loi fiscale en Argentine. L’impôt sur le résultat de la période de neuf mois close le 31 décembre 2019 comprenait l’incidence du traitement fiscal des coûts d’acquisition et de l’économie d’impôt se rapportant à un ajustement fiscal lié à l’inflation en Argentine. Compte non tenu de ces coûts et de cet ajustement fiscal lié à l’inflation, le taux d’imposition effectif aurait été de 25,5 % et de 26,4 %, respectivement.

Le taux d’imposition effectif varie et peut augmenter ou diminuer selon la composition géographique des bénéfices dans les divers territoires dans lesquels Saputo exerce ses activités, le montant et la source des bénéfices imposables, les modifications apportées aux lois fiscales et aux taux d’imposition, et la révision des hypothèses et des estimations ayant servi à l’établissement des actifs ou des passifs fiscaux de la Société et de ses filiales.

Le bénéfice net pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020 a totalisé 209,8 millions de dollars, en hausse de 12,0 millions de dollars, ou 6,1 %, comparativement à 197,8 millions de dollars au trimestre correspondant de l’exercice précédent. Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, le bénéfice net a totalisé 522,5 millions de dollars, en hausse de 28,4 millions de dollars, ou 5,7 %, comparativement à 494,1 millions de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent. Ces augmentations étaient essentiellement attribuables aux facteurs susmentionnés.

Le bénéfice net ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises* a totalisé 227,8 millions de dollars pour la période de trois mois close le 31 décembre 2020, en baisse de 1,3 million de dollars, ou 0,6 %, comparativement à 229,1 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l’exercice précédent. Pour la période de neuf mois close le 31 décembre 2020, le bénéfice net ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises a totalisé 591,1 millions de dollars, en baisse de 16,0 millions de dollars, ou 2,6 %, comparativement à 607,1 millions de dollars pour la période correspondante de l’exercice précédent. Ces diminutions étaient attribuables aux facteurs susmentionnés.

* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES TRIMESTRIELLES

(en millions de dollars CAD, sauf les données par action)
Exercices202120202019
 T3T2 T1T4T3T2T1T4
Produits3 762,93 702,2 3 390,83 718,73 890,83 665,63 668,43 236,5
BAIIA ajusté*431,1370,5 366,5298,4417,0394,4358,0275,1
Bénéfice net209,8170,8 141,988,7197,8174,9121,4124,2
Profit à la cession d’actis1(4,6)
Perte de valeur des immobilisations incorporelles1 19,0
Réévaluation des stocks à la suite d’une acquisition d’entreprise1 10,522,0
Coûts d’acquisition et de restructuration1 10,16,40,421,51,6
Bénéfice net ajusté*209,8166,2 160,998,8204,2185,8164,9125,8
Bénéfice net ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises*227,8184,1 179,2116,5229,1198,3179,7133,8
Par action        
Bénéfice net        
De base0,510,42 0,350,220,490,440,310,32
Dilué0,510,42 0,350,220,480,440,310,32
Bénéfice net ajusté*        
De base0,510,41 0,390,240,500,470,420,32
Dilué0,510,40 0,390,240,500,470,420,32
Bénéfice net par action ajusté excluant l’amortissement des immobilisations incorporelles liées aux acquisitions d’entreprises*        
De base0,560,45 0,440,290,560,500,460,34
Dilué0,550,45 0,440,280,560,500,460,34
* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.
1 Déduction faite de l’impôt sur le résultat.

 

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière
(en millions de dollars CAD)
Exercices20212020 
 T3T2T1 T4 T3 T2 T1 
Facteurs du marché aux États-Unis*,134423 (8)14 10 (8)
Réduction de valeur des stocks (18)   
Conversion des devises1, 24(4)(3)(15)(14)(4)
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021.
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.
2 La conversion des devises inclut l’effet sur le BAIIA ajusté de la conversion du dollar américain, du dollar australien, de la livre sterling et du peso argentin en dollars canadiens.

PERSPECTIVES

La pandémie de COVID-19 continue de perturber les conditions économiques mondiales, les marchés des capitaux (y compris le prix des marchandises), les chaînes d’approvisionnement et la productivité des entreprises. Partout dans le monde, les autorités publiques continuent d’imposer des restrictions, comme les mesures de distanciation physique et les fermetures temporaires d’établissements du segment des services alimentaires, et la demande des consommateurs pour les produits de la Société s’en est trouvée sérieusement affectée. En outre, de façon générale, l’économie de plusieurs régions dans lesquelles Saputo exerce ses activités et vend ses produits continue d’afficher des résultats sous les niveaux d’avant la pandémie.

Bien que le marché des produits laitiers demeure volatil, la Société s’attend pour le reste de l’exercice 2021 et au début de l’exercice 2022 à ce que cette volatilité soit plus modérée qu’elle ne l’a été ces neuf derniers mois. Dans ces conditions mondiales uniques, il est impossible de prédire si cette volatilité ainsi que les fluctuations des prix sur les marchés internationaux du fromage et des ingrédients laitiers auront une incidence positive ou négative sur la performance financière future. Il est également impossible de prédire l’ampleur de cette incidence.

Les ventes dans les segments des services alimentaires et industriel continueront d’être touchées tant et aussi longtemps que les restrictions imposées par les gouvernements demeureront en évolution. Saputo continue de travailler étroitement avec ses clients du segment des services alimentaires pour concevoir des offres de produits novatrices adaptées aux nouvelles tendances de consommation qui devraient survivre à la pandémie, comme les plats pour emporter. En ce qui a trait au segment industriel, les volumes de produits destinés aux marchés de l’exportation ont amorcé une reprise au cours du troisième trimestre. Cette tendance devrait se poursuivre pour le reste de l’exercice 2021, même si elle est tributaire à différents degrés de la destination des produits sur les marchés de l’exportation. Suivant la tendance à la hausse observée au cours des derniers trimestres de l’exercice 2021, les ventes au sein du segment de détail continuent d’afficher un bon rendement par rapport aux niveaux enregistrés avant la pandémie.

La Société travaille actuellement à la conception d’un plan stratégique mondial accéléré exposant la stratégie de la Société pour stimuler la croissance organique au sein de toutes ses plateformes au cours des prochaines années. Dans le cadre de ce plan, Saputo a procédé à des embauches clés dans le Secteur USA, avec la nomination de Mme Lyne Castonguay, une leader détenant une solide expérience dans des postes de haute direction dans le secteur de détail, à titre de nouvelle présidente et chef de l’exploitation déléguée, Division Produits laitiers (USA). La Division Produits laitiers (USA) a aussi embauché un directeur de marketing détenant une excellente feuille de route en marketing et en gestion de catégorie. La Société a l’intention de faire croître son Secteur USA à un rythme plus rapide que celui de la croissance de la demande du marché, et ses efforts sont facilités par la fusion de ses deux anciennes divisions américaines pour former la Division Produits laitiers (USA), qui est maintenant harmonisée sous une stratégie commune. Aussi, cette structure plus agile permettra à la Division de faire progresser sa trajectoire de croissance dans le segment de détail, d’accroître l’efficience en ce qui a trait au service à la clientèle et de mieux répondre aux attentes et aux besoins changeants des consommateurs.

Grâce à son solide portefeuille de marques de détail, et en adaptant son offre de produits dès le début de la pandémie, la Société a saisi des occasions découlant de l’augmentation de la demande des consommateurs dans le segment de détail. La Société a aussi récemment étendu ses stratégies en ligne visant les consommateurs, comme Le Frigo Saputo au Canada, qui a été lancé au printemps 2020 dans le but d’offrir aux consommateurs ses surplus d’inventaire à courte durée de conservation, et pour lequel la zone de livraison à domicile a depuis été élargie. De même, la Société a récemment lancé un site Web de commande en ligne pour son cheddar de Cornouailles, Davidstow, qui a gagné plusieurs prix au Royaume-Uni.

La Société continuera d’explorer différentes façons d’accroître la fidélité des clients et des consommateurs et d’effectuer des investissements judicieux dans la diversification de son portefeuille de produits et des initiatives visant la reconnaissance de ses marques, y compris :

  • Tirer parti de la popularité de la marque Armstrong au Canada, en s’appuyant sur le succès de son récent repositionnement avec l’ajout de nouveaux produits.
  • Occuper rapidement une position de chef de file sur le marché mondial en croissance des fromages d’origine végétale en misant sur le savoir-faire du Secteur Europe et en investissant davantage dans le développement de produits au bon goût et à la texture recherchée.
  • Faire croître la marque Cathedral City par le développement continu de nouveaux marchés en Europe et en Amérique du Nord et l’innovation, comme le programme d’emballage recyclable.
  • Continuer de répondre avec succès à la demande croissante pour Frylight, l’huile en aérosol à une calorie au Royaume-Uni, pour laquelle les niveaux de demande et d’activité de la part des clients ont été soutenus.
  • Lancement du nouvel emballage des produits Vitalite, avec un message axé sur les produits d’origine végétale au Royaume-Uni, qui met en évidence les principaux avantages fonctionnels et nutritionnels pour guider le choix des consommateurs.
  • Annonce récente du nom de marque de fromage CHEER pour remplacer le nom de marque de fromage COON en Australie. Le changement de nom fait suite à une évaluation minutieuse et rigoureuse effectuée par Saputo afin de respecter l’affinité avec la marque ressentie par les consommateurs, tout en s’alignant sur les attitudes et les perspectives actuelles. Le nom de marque de fromage CHEER commencera à apparaître sur les rayons des supermarchés partout en Australie à compter de juillet 2021.

En tant que fournisseur essentiel, Saputo continue son chemin dans le contexte de la pandémie de COVID-19 avec des perturbations limitées sur ses activités, en axant ses efforts sur les principales priorités opérationnelles suivantes :

  • assurer la santé et la sécurité des employés;
  • adapter les initiatives commerciales, la production et la chaîne d’approvisionnement à la demande des consommateurs;
  • soutenir les clients en leur proposant des idées pour adapter leurs offres et répondre aux besoins changeants;
  • aider les collectivités au moyen de dons et de soutien financier.

Les employés de Saputo sont une priorité absolue et la Société leur offre des programmes et des initiatives de mieux-être et met en place des mesures de sécurité rehaussées qui s’ajoutent aux protocoles rigoureux déjà en place dans chaque installation. En outre, Saputo continue de mettre en place des initiatives visant à reconnaître le travail acharné et le dévouement des employés et des producteurs laitiers. Depuis le début de la pandémie, Saputo soutient les collectivités au moyen de dons de produits aux banques alimentaires. Ses contributions financières et en nature se poursuivent et ont atteint 8,0 millions de dollars à ce jour.

La Société croit en sa capacité d’appliquer les apprentissages acquis depuis le début de la pandémie. Elle a démontré sa capacité d’adapter rapidement ses activités aux nouvelles circonstances à mesure qu’elles se présentent, en maintenant le cap en ce qui concerne ses investissements stratégiques visant à favoriser la croissance et en honorant son engagement de longue date à fabriquer des produits de qualité. Après avoir adapté de façon rentable ses activités de fabrication aux réalités locales, la Société demeure agile et flexible, tant sur le plan commercial que sur celui de la production, pour s’ajuster à d’autres changements de la demande des consommateurs et, plus particulièrement, à la reprise prévue de la demande dans le segment des services alimentaires. De plus, la Société progresse comme prévu en ce qui a trait à ses principaux investissements au Canada afin d’accroître sa capacité de production.

Tant en Argentine qu’en Australie, Saputo est en bonne position pour réaliser des efficiences opérationnelles, l’approvisionnement en lait surpassant les taux de croissance en ce qui a trait à la production laitière nationale. La Société poursuit ses efforts visant à saisir des occasions additionnelles découlant du regroupement de l’ensemble de ses activités en Australie sous une seule plateforme et à tirer parti de son vaste portefeuille de marques.

Après l’intégration réussie de l’entreprise de fromages de spécialité australienne au sein de la plateforme mondiale de son progiciel de gestion intégré (PGI), la Société continue le déploiement de son PGI, avec des étapes d’intégration prévues au sein de la Division Produits laitiers (USA) et de la Division Produits laitiers (Australie). Saputo pourrait revoir les activités de déploiement en fonction de l’évolution de la pandémie de COVID-19.

Saputo bénéficie d’une génération de trésorerie opérationnelle stable et d’un faible niveau d’endettement. Cette situation financière solide et cette flexibilité permettront à la Société de croître de façon organique grâce à des dépenses d’investissement stratégiques dans des installations de fabrication, ainsi qu’au moyen du développement de nouveaux produits et de l’expansion de ses marchés d’exportation. De plus, la Société est en bonne position pour saisir les occasions d’acquisition opportunes, aux bonnes conditions. Par son fort appétit et sa stratégie d’acquisition, Saputo s’est engagée à diversifier son portefeuille de produits en saisissant des occasions en lien avec les substituts aux produits laitiers, tout en demeurant hautement engagée à l’égard des produits laitiers. Saputo vise à mettre en œuvre des occasions durables dans le secteur laitier au moyen de stratégies telles que l’augmentation de l’approvisionnement en lait auprès des fournisseurs actuels dans certaines régions et la conclusion de contrats de fabrication en sous-traitance avec du lait de tiers.

En outre, la Société cherche à atteindre ses objectifs en matière de facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le cadre de la promesse Saputo. À l’exercice 2020, Saputo a promis d’accélérer sa performance globale relative au climat, à l’eau et aux déchets (y compris en ce qui a trait à l’emballage) et a annoncé des cibles précises et un engagement officiel à allouer des ressources additionnelles, y compris un investissement de 50 millions de dollars sur trois ans. Depuis, la Société a entrepris le déploiement de 12 projets précis à l’échelle mondiale qui sont actuellement en voie d’être complétés d’ici la fin de l’exercice et qui devraient permettre d’économiser plus de 60 000 GJ d’énergie, 8 000 tonnes de CO2 et 700 millions de litres d’eau par année.

Saputo est également fière d’avoir obtenu la note B relative au climat de la part de CDP, la plus importante plateforme mondiale de communication de l’information sur l’environnement. Il s’agit d’une amélioration par rapport aux résultats antérieurs, qui place la Société bien au-dessus de la note moyenne D attribuée au groupe de transformation des aliments et des boissons. Cette note est le reflet direct des mesures importantes prises par Saputo en 2020 dans le cadre de son engagement à accélérer sa performance en matière d’environnement d’ici 2025.

Saputo consacre ses énergies à faire face aux difficultés actuelles pour en ressortir comme un partenaire encore plus solide pour ses clients et une Société encore plus solide pour ses actionnaires et autres parties prenantes. La création de valeur pour les parties prenantes et l’amélioration de la rentabilité demeurent les pierres angulaires de ses objectifs.

INFORMATION SECTORIELLE

SECTEUR CANADA
(en millions de dollars CAD)
Exercices20212020
 T3T2T1T4T3T2T1
Produits1 088,71 063,8981,6960,11 049,01 029,4968,8
BAIIA ajusté*118,3117,0104,291,0111,7103,298,5
*  Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Le Secteur Canada se compose de la Division Produits laitiers (Canada).

SECTEUR USA
(en millions de dollars CAD)
Exercices20212020
 T3T2T1T4T3T2T1
Produits1 656,81 649,11 416,71 694,81 848,71 792,41 757,7
BAIIA ajusté*171,0140,4162,294,3172,1175,4173,6
* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

 

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière
(en millions de dollars CAD)
Exercices20212020 
 T3 T2T1T4 T3T2T1 
Facteurs du marché aux États-Unis*,134 423(8)1410(8)
Réduction de valeur des stocks (18) 
Taux de change du dollar américain1(2)251 16 
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021.
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

 

Autres informations pertinentes
(en dollars US, sauf le taux de change moyen)
Exercices20212020
 T3T2T1T4T3 T2T1
Prix du bloc*       
Ouverture2,5732,6401,3301,9101,958 1,8581,645
Clôture1,6502,5732,6401,3301,910 1,9581,858
Moyenne2,1292,2491,7781,8351,971 1,9121,711
        
Prix du beurre*       
Ouverture1,5101,7651,3351,9502,128 2,4102,255
Clôture1,4201,5101,7651,3351,950 2,1282,410
Moyenne1,4441,5711,5001,7992,043 2,2842,330
        
Prix moyen de la poudre de lactosérum*0,3880,3110,3560,3530,326 0,3520,370
Écart*0,1680,1410,0470,113(0,018)0,0290,0012
Taux de change moyen du dollar américain par rapport au dollar canadien11,3061,3331,3781,3301,320 1,3201,337
* Se reporter à la rubrique « Glossaire » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021.
1  Selon l’information publiée par la Banque du Canada.
2  Mis à jour pour correspondre à la définition d’écart actuelle.

Le Secteur USA comprend la Division Produits laitiers (USA). Au cours du deuxième trimestre de l’exercice 2021, les deux anciennes divisions américaines, la Division Fromages (USA) et la Division Aliments laitiers (USA), ont été fusionnées en une seule division, maintenant appelée la Division Produits laitiers (USA).

SECTEUR INTERNATIONAL
(en millions de dollars CAD)
Exercices20212020
 T3T2T1T4T3T2T1
Produits806,8805,7781,6832,4797,0657,0790,3
BAIIA ajusté*104,778,259,866,598,580,259,7
* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

 

Principaux facteurs ayant une incidence positive (négative) sur la performance financière
(en millions de dollars CAD)
Exercices20212020 
 T3T2 T1 T4 T3 T2 T1 
Conversion des devises14(1)(9)(5)(14)(16)(10)
1 Par rapport au trimestre correspondant de l’exercice précédent.

Le Secteur International comprend la Division Produits laitiers (Australie) et la Division Produits laitiers (Argentine).

SECTEUR EUROPE
(en millions de dollars CAD)
Exercices20212020
 T3T2T1T4T3T2T1
Produits210,6183,6210,9231,4196,1186,8151,6
BAIIA ajusté*37,134,940,346,634,735,626,2
* Voir la rubrique « Mesures financières non conformes aux normes IFRS » du rapport de gestion pour le troisième trimestre de l’exercice financier 2021 pour les rapprochements avec les mesures conformes aux normes IFRS.

Le Secteur Europe comprend la Division Produits laitiers (Royaume-Uni).